j vidal 300 300philippe bonhommeau - a qui la faute ?

Crédits photos :  Louis Barsiat.

Actualités

 

La future affiche du spectacle est enfin arrivée !

affiche-aquilafaute-lespectacle

 

Philippe et Jacques seront dans Money Drop ce vendredi 19 février à 19h sur TF1 !

Seront-ils plus forts que les trappes ???



money drop

L'Histoire



En rentrant du travail, Pablo découvre que sa femme Carmen a quitté
le domicile conjugal avec sa fille Manuela.
Désespéré, il les cherche partout, en vain.
Il finit par trouver de l’aide auprès de son ami d’enfance, Philippe, avocat.
Ensemble, ils partent à leur recherche...

carte - - à qui la faute ?.

Les personnages :


Pablo, époux de Carmen et père de Manuela
Felipe, avocat et ami de Pablo
Carmen, épouse de Pablo et mère de Manuela
Sargento Paco, chef garde civil
Cabo Erme, simple garde civil
Manuela, fille de Paco et Carmen

Ecrit par Jacques Vidal

Note d’intention du metteur en scène :

A qui la faute ? : une histoire sentimentale.

A la fois tragique et terriblement banale, mais traitée comme une succession de numéros de cabaret,
joués, chantés, dansés, en direct et même pré-enregistrés !
C’est un couple amoureux qui se déchire, des parents qui se disputent une enfant,
deux amis qui unissent leurs forces, leurs maladresses et leurs solitudes.

A qui la faute - le spectacle est un conte moderne avec ses embûches, ses soubresauts...
C’est un parcours initiatique au long duquel on apprendrait à assumer ses erreurs, ses fautes
et surtout qui l’on est, ce qui est une sacrée aventure en soi !
A qui la faute - le spectacle, ce sont deux comédiens-danseurs-chanteurs qui se connaissent par cœur et qui nous font croire qu’ils sont tour à tour hommes, femmes, et même une petite fille ! Ce sont deux artistes qui s'en donnent à cœur joie, avec complicité et générosité, dans la grande tradition des duettistes de cabaret et de music-hall.

A qui la faute - le spectacle est un kaléidoscope, haut en couleurs et en émotions, et s’il vous touche autant
qu’il vous aura fait rire, à qui la faute, si ce n’est à nous ?

Flannan Obé